Home Action Une opération de sensibilisation sur la basse vision en gare d’Angers

Une opération de sensibilisation sur la basse vision en gare d’Angers

0
0

La basse vision atteint plus de 4 % de la population active française. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Après la réalisation de deux courts métrages sur cette problématique, dont des séquences tournées en gare d’Angers, l’équipe du projet Basse vision organise une opération de sensibilisation à destination du grand public, vendredi 16 juin après-midi en gare d’Angers.

La basse vision

En France, plus d’un million de personnes souffrent de basse vision. Parmi eux, 120 000 sont en cécité légale. Diverses pathologies peuvent être en cause : glaucome, DMLA, cataracte etc. Les troubles induits, fortement handicapants, varient : perte de la vision périphérique, ou au contraire trouble de la vision centrale, ou encore vision floue. Le territoire ligérien présente des acteurs couvrant l’intégralité de la prise en charge du patient atteint de pathologies de la vision : recherche fondamentale, diagnostic, traitement, rééducation, réadaptation et accompagnement sociétal, y compris professionnel.

Opérations de sensibilisation en gare

Les opérations de sensibilisation, menées dans les 5 grandes gares de la région, permettront au public d’appréhender la problématique de la basse vision grâce aux explications des animateurs, mais aussi d’expérimenter concrètement certains des troubles avec des lunettes de simulation. L’un des films réalisés sera également présenté à cette occasion, pour sensibiliser le plus grand nombre. Venez rencontrer les partenaires impliqués dans ce projet à l’occasion de cette dernière étape angevine.

Le projet Basse vision, lauréat de l’appel à projet CLES* de la Région Pays de la Loire

Visant la sensibilisation du grand public et une meilleure connaissance des acteurs ligériens, le projet associe les représentants des entités impliquées dans l’accompagnement de la basse vision :

• le laboratoire MITOVASC (équipe PREMMI) de l’Université d’Angers pour la recherche sur les causes et mécanismes,

• le laboratoire nantais Atlantic gene therapies et le CHU de Nantes pour la recherche de thérapies,

• le CHU d’Angers pour la recherche, le diagnostic et la prise en charge des patients,

• le Centre Régional Basse Vision (CRBV) pour la rééducation, la réadaptation et l’accompagnement sociétal des patients,

• Terre des Sciences pour le volet médiation et culture scientifique.

Un projet soutenu par la Région des Pays de la Loire, avec le concours de la SNCF.

* CLES : Co-construction ligérienne pour l’émergence des savoirs

Toute l’actualité angevine à suivre sur www.tv10.info

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *